Home » Télérevue » CinéCritique » CinéCritique: Captain America – Civil War

CinéCritique: Captain America – Civil War

Perpetuum mobile – Les films de super-héros se suivent et se ressemblent. Après Batman et Superman, ce sont désormais Captain America et Iron Man qui se tapent dessus.

En Afrique, Captain America, Scarlet Witch et Black Widow affrontent Brock Rumlow. Mais, au cours du combat, les pouvoirs de Scarlet Witch causent la mort d’innocents. Le secrétaire d’Etat Thaddeus Ross signifie alors aux «Avengers» qu’ils devront désormais attendre le feu vert des politiques avant d’intervenir. Si Tony Stark approuve à contrecoeur cette nouvelle façon de faire, Steve Rogers s’y refuse catégoriquement. Les camps se forment rapidement autour d’Iron Man et de Captain America. L’affrontement entre les deux blocs paraît inévitable…

Bon, chez les X-Men, les affrontements entre les différentes factions font partie des affaires courantes. Business as usual. Batman contre Superman, c’était déjà plus épique, mais on sait désormais que c’était juste pour des clous, puisque les deux adversaires se sont réconciliés pour faire face ensemble à un bien plus grand danger qui menaçait l’humanité, le monde et sans doute toutes les galaxies connues ou inconnues. To infinity and beyond. Il paraît que quelque part quelqu’un est en train de nous concocter une bataille épique entre Godzilla et King-Kong. Techniquement parlant, ni Godzilla ni King Kong sont des super-héros, mais gageons que ça risque de faire beaucoup de dégâts une fois qu’ils en viendront aux pattes.

Vous aurez compris qu’à l’heure actuelle, les scénaristes hollywoodiens ont découvert le «mash-up», le mélange pas nécessairement des genres mais des personnages de bédé. Ce que le cinéma semble découvrir là, à ce moment, les auteurs de bandes dessinées l’ont fait depuis l’ère des temps, c’est-à-dire depuis les années 1940 quand Marvel et DC ont commencé à imaginer leurs univers parallèles. Le problème, sur papier, il faut des crayons en couleur et de l’imagination, alors que sur un écran, il faut disposer de dizaines voire de centaines de millions de dollars pour mettre tout ça en musique. D’où l’explosion pharamineuse des budgets américains, puisque certains producteurs n’hésitent pas à aller au-delà des 400 millions de dollars (Batman vs Superman) pour assommer leurs spectateurs.

Pour le critique, même celui qui n’a rien contre les super-héros et les grooooosssses machines commerciales, se voir raconter toujours la même histoire avec juste des variations ponctuelles, commence quand-même à casser les coui… vous avez compris, je crois. Bien sûr, avec des apports financiers de cette taille, les effets spéciaux numériques peuvent vous vendre des vessies pour des lanternes et c’est toujours bien foutu – mais l’émerveillement face à un travail artisanal réussi n’existe plus dans ce genre de productions, puisque tout est possible si vous disposez de fric. L’imagination est morte et enterrée. Le cinéma, celui qui vous emballait avec une bonne histoire et des bons acteurs, n’existe plus dans ce genre de production qui n’a d’autre but que celui de faire passer deux heures (ou plus hélas) à des spectateurs qui regardent l’écran du cinéma au même moment que celui de leur portable. Et s’ils doivent quitter la salle pendant la projection, au moment de revenir à leurs fauteuils, les mêmes batailles entre les mêmes personnages dans les mêmes décors avec les mêmes acteurs font toujours rage. Bon, récemment Batman a changé de gueule pour la cinquième ou sixième fois, mais de Keaton à Affleck, ils sont tous interchangeables.

Alors, que vaut ce «Captain America – Civil War»? En fait, ça passe et ça casse. Et c’est interminable. Certains critiques ont dit que ça vaut mieux que «Batman vs Supermen.» Pour moi, c’est kifkif, c’est spectaculaire, mais au bout d’un moment, les images des films passés, présents et futurs se mélangent dans mes lunettes 3D. Je ne sais plus ce que j’ai vu et franchement, je m’en fous un peu. Beaucoup. Passionnément. À la folie. Pas du tout.

Horaires (VO & St. Fr&All)

CAPTAIN AMERICA – CIVIL WAR ★★★★★
Film d’action / Réalisé par Anthony et Joe Russo / avec Chris Evans, Robert Downey jr., Scarlett Johansson, Jeremy Renner / USA 2016, actuellement au cinéma.

Teilen ...Email this to someoneShare on Google+Print this pageTweet about this on TwitterShare on Facebook
Author: Philippe Reuter

Login

Lost your password?