Home » Télérevue » CinéCritique » Star War Episode 7: Le voyage fantastique

Star War Episode 7: Le voyage fantastique

Le monde entier et les galaxies apparentées sont récompensés pour leur longue attente – le nouveau «Star Wars» est une sacrée réussite. La Force est plus vivante que jamais!

30 ans après la victoire de l’Alliance sur l’Empire, un nouvel ennemi menace la République: le Premier Ordre, dont fait partie le redoutable Kylo Ren. De son côté, la générale Leia Organa, qui mène la résistance, cherche à retrouver son frère Jedi, Luke Skywalker, dont on a perdu toute trace. Poe Dameron, qui détient une information cruciale concernant Luke, la confie au «droïde» BB8 pour qu’il la remette aux résistants, avant d’être arrêté par les soldats du Premier Ordre. Peu après, Poe est libéré par Finn, un déserteur, et tous deux réussissent à s’enfuir. Malheureusement, leur appareil s’écrase dans le désert…

Il faut avouer que moi aussi, j’étais sceptique. Le fait que Lucasfilm et la franchise «Star Wars» aient été rachetés par la société Disney n’était guère rassurant et le déluge de «merchandising» qui a atteint et même dépassé un niveau parfaitement débile semblait me donner raison en un premier temps – on a même vu des pommes vendues avec le logo Star Wars. Et puis, le nom de J.J. Abrams est tombé et j’étais un peu plus rassuré en me disant que le mec était tellement fort que même Disney n’arriverait pas à endiguer son talent. Et le résultat est bien là – J.J. Abrams a réussi de faire de l’Épisode 7 un film qui réussit à égaler la magie du tout premier film – avec un atout ajouté, celui de la technologie 3D qui, pour une fois, fonctionne à merveille. Et c’est quelqu’un qui déteste la 3D qui vous le dit.

On a pu lire par ci et par là que «The Force awakens», c’est du déjà-vu. Pour ce critique et pour la grande majorité des fanatiques de la saga, c’est le meilleur compliment que l’on puisse faire aux scénaristes et au réalisateur. Plutôt que de s’essayer à un reboot factice et débile qui remettrait tout en question, J.J. Abrams, Lawrence Kasdan et consorts ont réussi à intégrer un maximum d’éléments venus des six films existants pour tricoter intelligemment et avec beaucoup d’humour le point de départ d’une nouvelle série de films qui vont remplir les coffres forts de Picsou pour les décades à venir.

À coté d’une série de nouveaux acteurs choisis tout à fait dans l’esprit initial de la franchise, on retrouve donc Harrison Ford, Carrie Fisher, Mark Hamill, Chewbacca, R2D2 et C3PO qui ont été habilement intégrés dans une histoire dont ils sont par ailleurs les charnières. Honnêtement, sans l’inclusion de Han Solo, Leia Organa, Chewie et de Luke Skywalker, «The Force awakens» ne serait pas devenu ce qu’il est – un grand film d’aventures spatiales, doublé d’un film d’action, d’un drame intergalactique et d’un véritable feu d’artifice d’effets spéciaux numériques qui rendent un vibrant hommage à l’univers inventé et créé de toutes pièces par George Lucas.

De rebondissement en rebondissement, d’une folle bataille spatiale à l’autre, d’une blague visuelle ou verbale à l’autre, le Star Wars de J.J.Abrams vous fait plonger dans les profondeurs intergalactiques grâce aussi à la 3D (ajoutée en post-production) qui vous transportera pendant plus de deux heures au beau milieu de tout ce capharnaüm virevoltant. Deux conditions pour apprécier «Star Wars Episode VII – The Force awakens» à sa juste valeur: Connaître un minimum de détails de l’histoire qui va se dérouler sous vos yeux ébahis (c’est pourquoi cet article ne contient aucun «spoiler») et surtout, avoir gardé l’esprit jeune et être prêt à se faire émerveiller – une faculté que – malheureusement – beaucoup de cinéphiles semblent avoir perdu au cours des dernières années. Que la Force et la Farce soient avec vous! Et Joyeux Noël!

Horaires

STAR WARS EPISODE 7 – THE FORCE AWAKENS ★★★★
Réalisé par J.J. Abrams / avec Harrison Ford, Mark Hamill, Carrie Fisher, Daisy Ridley et tous les autres; USA 2015, 135 minutes; actuellement dans toutes les salles.

Teilen ...Email this to someoneShare on Google+Print this pageTweet about this on TwitterShare on Facebook
Author: Philippe Reuter

Login

Lost your password?