Home » Télérevue » CinéCritique » Super-Castagne

Super-Castagne

EXPLOSIONS – Un nouveau Batman, un Superman déjà bien rodé et l’arrivée remarquée de Wonder Woman – quoi de mieux pour oublier la triste réalité du monde dans lequel nous vivons.

La réputation de Superman est chancelante depuis la destruction de Metropolis pendant la bataille épique entre le demi-dieu et l’infâme Général Zod. Certaines personnes estiment qu’il est une menace pour l’humanité, d’autres continuent de le percevoir comme un authentique justicier. Plus que jamais pourtant, tous attendent la venue d’un véritable sauveur. Rusé, Lex Luthor, le plus grand ennemi de Superman, parvient à dresser Batman contre Superman. La stratégie fonctionne à merveille. Pendant que les deux super-héros se préparent à s’affronter, le machiavélique Luthor a le champ libre pour créer Doomsday, un monstre très puissant capable du pire – même de mettre en péril l’existence de Superman…

Honnêtement, nous ne savions pas que les villes de Metropolis et Gotham City étaient aussi proches. Si elles ne l’étaient pas, il fallait bien les rapprocher pour les besoins du scénario de ce nouveau film de super-héros qui semble annoncer une nouvelle franchise cinématographique après que l’ancien Batman version Christopher Nolan/Christian Bale est parti à la retraite. Pour les besoins de ce «mash up» des univers de Batman et de Superman, il fallait bien trouver un nouvel acteur pour interpréter l’homme chauve-souris que les producteurs ont trouvé dans la personne de Ben Affleck. Un choix controversé, comme il se doit, mais qui s’avère justifié en découvrant le film, l’acteur américain rehaussant encore une fois le côté sombre de son personnage. On est loin, très loin, des premiers Batman, puisque l’humour a complètement disparu de la série.

Le début du film est assez confus, le scénario faisant des culbutes arrières afin de rapprocher les deux univers pour que l’affrontement ultime puisse avoir lieu. Un affrontement qui, selon les rumeurs circulant sur Internet, aurait coûté plus de 400 millions de dollars pour mettre en boîte. Même si ce chiffre avancé paraît excessif, il faut dire que l’argent dépensé (avant tout) pour des trucages numériques mirobolants se retrouve à l’écran. Le film est effectivement spectaculaire, surtout la grande bagarre finale où s’affrontent à tour de rôle Batman, Superman, Wonder Woman et Doomsday dans une orgie de destruction comme le cinéma n’en a jamais vu. Hélas, la date de sortie du film a coïncidé avec des explosions bien plus réelles à Bruxelles, ce qui pourrait avoir un impact négatif sur la carrière du film, les gens ayant autre chose en tête que de voir des héros de fantaisie mettre à feu et à sang des villes entières. D’un autre côté, cette violence de bande-dessinée qui ne consiste que d’un amas de pixels est loin d’être aussi néfaste que la violence aveugle qui frappe désormais notre quotidien.

Gérer un mastodonte cinématographique de cette envergure n’est pas chose facile et il faut dire que Zack Snyder s’en sort honorablement. Une fois que les personnages sont mis en place et que la morosité des personnages est bien établie, le récit prend son envol et on ne voit pas trop le temps passer, compte tenu d’une durée gargantuesque de 153 minutes, générique de fin compris. Affleck est vraiment bien dans son nouveau rôle, Henry Cavill reste égal à la même, mais c’est finalement l’arrivée magistralement orchestrée de Wonder Woman (Gal Gadot) qui donne son cachet au film. Et cette arrivée flamboyante annonce en même temps une nouvelle série de films. Quant à Superman…non, on ne dira rien! Observez bien le terreau!

N.B: La semaine passée, nous avions fait la critique du drame de guerre danois LAND OF MINE. Le film qui raconte le destin de jeunes soldats allemands démineurs (en 1945!) a été déprogrammé le jour après les attentats de Bruxelles et reporté à une date ultérieure.

Horaires 2D

Horaires 3D

BATMAN VS SUPERMAN: DAWN OF JUSTICE ★★★★★
Réalisé par Zack Snyder / avec Ben Affleck, Henry Cavill, Amy Adams, Jesse Eisenberg, Jeremy Irons, Holly Hunter / USA 2016, actuellement au cinéma.

Teilen ...Email this to someoneShare on Google+Print this pageTweet about this on TwitterShare on Facebook
Author: Philippe Reuter

Login

Lost your password?