Home » Télérevue » CinéCritique » Whiplash – Full Metal Drumkit

Whiplash – Full Metal Drumkit

À force de visionner des centaines de films chaque année, on devient blasé et on se dit que l‘on a tout vu. Mais parfois, un petit film inattendu vient chambouler toutes vos convictions.

Il n’y a que la musique dans la vie d’Andrew (Miles Teller). Le jeune homme de 19 ans n’hésite pas à sacrifier ses relations amoureuses, amicales et familiales pour devenir un des meilleurs batteurs de jazz de sa génération. L’entraînement est constant, la concurrence est rude et une façon d’arriver au sommet est d’entrer au conservatoire de Manhattan. Terrence Fletcher, (J.K. Simmons), professeur de musique et chef d’orchestre (jazz) réputé, le remarque et le met à l’essai. Son légendaire désir de perfection a déjà poussé plus d’un étudiant à la folie et Andrew fera tout ce qui est en son pouvoir pour ne pas le décevoir. Hélas…

Ce dimanche, «Whiplash» a remporté trois Oscars à Hollywood, dont celui du meilleur acteur dans un second rôle pour J.K. Simmons, un de ces acteurs qu’on voit tout le temps, mais dont on ne connait pas nécessairement le nom. Nous n’avons vu le film que samedi soir, mais dès la vision – deux choses étaient sûres et certaines pour nous – a) J.K. Simmons allait remporter l’Oscar et b) le ou les monteurs image et son du film en feraient de même. Pour situer le personnage de Terrence Fletcher, souvenez-vous de l’instructeur militaire (joué par R. Lee Ermey) dans «Full Metal Jacket» de Stanley Kubrick – et vous saurez à peu près à quoi vous attendre. Cet homme est le diable en personne, il utilise des méthodes de sélection et d’instruction qui feraient ressembler les tortures infligées par Torquemada a une partie de plaisir. L’homme sait exactement ce qu’il attend de ses étudiants (et des musiciens qu’il fera jouer plus tard dans son orchestre) et il utilise toutes les vacheries et les coups tordus pour arriver à sa fin – au risque même de pousser l’un ou l’autre au suicide.

Un prof de musique sorti tout droit de l‘enfer

Le pauvre Andrew qui est, pendant tout le film, le souffre-douleur de Fletcher en fera les frais – malgré sa détermination de braver tous les obstacles pour devenir un des meilleurs batteurs de jazz. Avec «Whiplash», n’attendez-vous donc pas à une quelconque comédie musicale, puisque le réalisateur Damien Shazelle (dont nous n’avions jamais entendu parler) a réalisé un véritable film de guerre, où les soldats qui se font humilier sont des musiciens plutôt que des fantassins. Bien évidemment que la musique de jazz joue un rôle important dans le film, «Whiplash» étant un standard du jazz qui vaudra des doigts en sang plus d’une fois au jeune protagoniste, mais ce sont surtout les exactions du prof de musique sur ses élèves qui donnent leur tonus à une histoire, dont se dégage un véritable suspense, même si, pendant la plupart du temps, on ne voit qu’un jeune homme qui s’acharne sur son «drumkit» et qui se fait insulter et humilier par son prof. Le jeune Miles Teller qui joue Andrew est excellent, mais le véritable tour de force du film vient de J.K. Simmons qui, après une entrée en scène où il joue au matou, se révèle comme un des monstres les plus terrifiants jamais vus sur un écran de cinéma. Chaque jeune acteur devrait étudier sa prestation pour apprendre le métier d’un des plus grands pour qui l’Oscar reçu cette semaine est la consécration ultime. Mis en scène avec doigté par Damien Shazelle, qui ne s’efface pas derrière son sujet, «Whiplash» est une des grandes révélations de ce début d’année, une année qui continue de nous gâter avec une série de films exceptionnels qui mettent souvent en scène des acteurs exceptionnels. Pourvu que ça continue!

WHIPLASH ★★★★
Réalisé par Damien Shazelle / avec Miles Teller, J.K. Simmons, Paul Reiser / USA 2014, 107 minutes / Ciné Utopia / 3 Oscars 2015: Meilleur acteur de second rôle, meilleur montage, meilleur montage son.

Laufzeiten

Teilen ...Email this to someoneShare on Google+Print this pageTweet about this on TwitterShare on Facebook
Author: Philippe Reuter

Login

Lost your password?